ÉCOCONTRIBUTION / Étude et restauration des landes et tourbières de Ty Blaise

CONSERVATION DE LA BIODIVERSITÉ DANS LES MONTS D'ARREES : UN PROJET AMBITIEUX A TY BLAISE

À Brasparts, Ty Blaise, le centre de formation et le domaine de 230 ha, propriété de la Fondation pour la Protection de la Nature (FPN), et géré depuis 25 ans par la Fédération départementale des Chasseurs du Finistère, a bénéficié de l’ECOCONTRIBUTION pour un vaste projet de préservation de la biodiversité remarquable des Monts d’Arrée, avec le soutien de l'OFB.

Cet espace, réparti autour du Mont-Saint-Michel-de-Brasparts, s'inscrit au sein du Parc Naturel Régional d'Armorique et du site Natura 2000 des Monts d’Arrée Centre et Est. Il accueille des espèces de faune et de flore protégées ainsi que des habitats d’intérêts communautaires tels que les landes et les tourbières, qui lui valent de présenter des enjeux nationaux et internationaux de conservation des habitats humides et des espèces faunistiques et floristiques inféodées.

Depuis l’acquisition du site en 1993, la Fédération valorise cet espace par des actions patrimoniales et de conservation : pâturage extensif avec des moutons ‘’Landes de Bretagne’’, fauche des landes, création d’un verger conservatoire, sentier de découverte. Pour ce faire, elle s’entoure de partenaires tels que le PNR d’Armorique, le Conseil départemental du Finistère, la Région Bretagne, le Conservatoire Botanique National de Brest ou encore le Pays Centre Ouest Bretagne. Certains d'entre eux sont par ailleurs propriétaires et gestionnaires d'espaces à proximité immédiate.

Afin de poursuivre son travail de gestion, la FDC29 dépose, en 2020, une demande de financements ECOCONTRIBUTION pour l’ ‘’Étude de l’état écologique et l’engagement d’un programme opérationnel de conservation des landes et tourbières du site de Ti Blaise ’’. Ce projet s’est donc déroulé en deux phases : une première étape d’état des lieux et de diagnostic, une seconde étape de mise en œuvre des travaux de restauration.

 

ÉTAPE 1 : DIAGNOSTIC DE L'ETAT ECOLOGIQUE DE REFERENCE
En premier lieu, il était important de procéder à un état des lieux des habitats du site, de son environnement général, son patrimoine naturel, ainsi que ses responsabilités et enjeux en termes de conservation de la biodiversité. Ainsi, entre 2021 et 2022, l'étude du site et de son fonctionnement hydraulique a permis une meilleure compréhension des dynamiques d'évolution des habitats, et l’établissement d’un diagnostic et de préconisations dans un plan de gestion.

Consulter le plan de gestion 2022-2027 du site de Ty Blaise
Consulter les annexes du plan de gestion

 

ÉTAPE 2 : MISE EN PLACE D'UN PROGRAMME OPERATIONNEL D'ACTIONS
Sur la base des résultats de l'étude écologique initiale, 2023 a marqué le début de la mise en œuvre du programme opérationnel d'actions et de travaux. Cette démarche s’est faite en lien avec les grands acteurs de gestion et propriétaires de la zone.

Travaux de restauration d’habitats naturels protégés
Le diagnostic réalisé́ dans le plan de gestion pointait plusieurs enjeux de restauration des habitats naturels protégés tels que les landes et tourbières, qui ont été dégradées par des travaux de drainage, de culture ou de plantation de résineux. Parmi les actions préconisées, la Fédération a choisi de débuter par la suppression des boisements d'espèces exotiques (pins laricio, épicéas, etc.), de fermeture des drains dans les landes et la restauration de prairies naturelles.

Certaines de ces actions ont été réalisées en priorité à la suite des incendies, survenus dans les Monts d’Arrée en 2022, et notamment la suppression de boisements de résineux partiellement brûlés. Ainsi, 8 hectares de plantations de pins laricio et de jeunes recrûes d’épicéas ont été défrichés, permettant à terme une revitalisation de la lande mésophile présente en sous-strate.

D’autres alignements de résineux présents sur le site seront également coupés avant la fin de l’année. Cette coupe sera suivie par la plantation de haies bocagères à valeur faunistique, composées d’essences feuillues et arbustives disposant du label ‘’Origine locale certifiée ’’ : Chêne pédonculé, Châtaignier, Sureau, Troène, Aubépine, Sorbier des oiseleurs. Les haies étant en régression sur tout le territoire, leur restauration et leur préservation revêtent un caractère essentiel pour soutenir et favoriser la biodiversité. Elles procurent un habitat vital pour de nombreuses espèces et participent à la connectivité écologique pour la faune sauvage.

En périphérie immédiate de ces haies, des actions de restauration de prairies permanentes ont été entreprises. Chaque année, les surfaces de ces prairies régressent partout au profit des surfaces cultivées ou urbanisées. Elles jouent pourtant un rôle écologique crucial pour de nombreuses espèces menacées, du fait de leur triple fonction : lieu d'alimentation, de reproduction et de refuge. C’est notamment le cas pour le Courlis cendré, espèce emblématique des Monts d’Arrée.

Une dernière action, menée cette année, concerne l’effacement des drains creusés dans les landes. Une étude hydrologique a donc été mise en place. Elle a pour but de quantifier l'effet drainant de ces fossés sur le fonctionnement hydrologique des landes. En comblant certains de ces drains, l'objectif est de restaurer la zone humide, en faisant remonter le niveau de la nappe phréatique, favorisant ainsi à long terme le retour de la faune et de la flore inféodées à ces milieux.

Des drains avaient été creusés dans les landes en vue d’une exploitation forestière. Ils vont être en partie comblés afin de restaurer le fonctionnement hydrologique des habitats naturels.   

 

Études et suivis de l’état des populations et des écosystèmesUn triton marbré recensé lors des opérations de suivi.

En parallèle de ces travaux, plusieurs suivis de la faune ont été mis en place, et notamment : un inventaire des arthropodes, des reptiles, un s²uivi du Triton marbré et du Triton crêté́, et des oiseaux.

Tous ces suivis ont été réalisés par la Fédération des chasseurs du Finistère, en amont des travaux de restauration, afin de prendre en compte la présence de ces espèces fragiles durant la phase opérationnelle. Cet inventaire préalable permettra également de dresser un bilan des possibles incidences sur ces populations post-travaux. En parallèle de ces études, un suivi particulier a été mis en place pour le Courlis cendré, présent dans les Monts d’Arrée en période de nidification.

Bilan des travaux de restauration - projet en cours.

  • Partager cette page
CONTACT FACEBOOK
Siège QUIMPER
18 rue A.R.J. Turgot
C.I. Administrative Ty Nay
29000 Quimper
Tél. 02 98 95 85 35
federation.chasseurs29@fdc29.com

HORAIRES D'OUVERTURE
Du lundi au vendredi
de 8h00 à 12h et de 13h30 à 17h30
(fermé au public le mercredi après-midi)

PLAN D'ACCÈS
Centre de formation
Ti Blaise
29190 BRASPARTS
Tél. 02 98 81 48 53
Tél. 06 73 86 64 63

HORAIRES D'OUVERTURE
(Uniquement sur rendez-vous)

PLAN D'ACCÈS